Parnouminm - Une action  d'Emmaüs Réunion en partenariat avec La Cité des Arts

Cette thématique a permis de réunir plusieurs acteurs, professionnels, passionnés, militants, avec le souci commun de se dégager des normes et de mettre en exergue des initiatives simples, issues de l’économie de survie, qui, par un fort déterminisme géographique, historique et culturel, sont profondément ancrées au sein de la population.

 

Ces initiatives, nous les reconnaissons comme « sentiers », qui de tout temps et pour toutes les classes sociales, ont permis de créer, par obligation ou par choix, des formes ingénieuses de développement pouvant aboutir en innovations économiques.

 

Ces actes s’inscrivent comme éléments structurants de la société locale, même s’ils sont souvent traduits comme « Marrons, Au noir, Déviants... », même s’ils restent fortement intégrés dans la culture de l’évitement, derrière le rideau de cannes (pour reprendre Alain Lorraine).

Emmaüs Réunion est membre d’Emmaüs International, Emmaüs Europe, Emmaüs France. Depuis 1995, elle mène sur le territoire de La Réunion une action de « lutte contre toutes les formes d’exclusion », inscrite dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire. Son histoire locale démarre à Primat.

 

En 2015, à l’occasion de son 20ème anniversaire, l’association initie une réflexion sur Le poids de l’Économie de Survie dans le fonctionnement culturel réunionnais, en retenant pour axe : L’importance économique et culturelle des petits métiers dans sa société insulaire, parallèlement à l’Économie Solidaire et Circulaire.

Parnouminm - Larényon

Un autre regard

Invitation et déroulé de la journée

Consultez - Téléchargez les documents  PDF

Défini à partir d’un cadre économique et culturel, qui n’est pas (plus) la « Norme », ce projet sera avant tout une interrogation posée sur la place de l’Homme au sein du « marasme social » et du Développement Éco-Environnemental de son territoire ! Une hétérotopie ancrée dans des mécanismes sociaux, des faits du quotidien, des schémas de vies, et qui se conjuguent comme « lieux-refuges, Ilets de resilience, et appartenance à une communauté humaine ».

Nous souhaitons présenter cet ensemble autour de la date symbolique du 20 décembre, sous forme d’Espaces de restitutions et de témoignages, ouverts au grand public et aux différents acteurs qui auront contribué à sa formalisation.

 

Nous prévoyons cette journée comme un moment festif de rencontres, d’échanges, de démonstrations avec comme points d’orgue, la présentation du film « Santyé Papangèr »

L’inauguration de la sculpture « l’Homme Debout », initialement prévue, est reportée en 2020.

Emmaüs, Responsable depuis 1949Eco-responsable depuis toujours..